Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier en Belgique – DBMOB

!!! Vendredi 1er avril 2022 !!! Journée d’étude du groupe de contact FNRS-FRS « Sociobiographie des militant.es du mouvement ouvrier en Belgique » – Militants et militantes communistes dans le 20e siècle tourmenté – au Bois du Cazier, Auditorium Amercoeur, 10h à 17h. Programme et informations disponibles ici : Militants et militantes communistes dans le 20e siècle tourmenté – Journée d’étude – 1er avril 2022 (10h-17h) – Institut Marcel Liebman (institut-liebman.be)

Le Dictionnaire biographique du Mouvement ouvrier en Belgique (DBMOB) est un projet qui a été initié en 1979 par Jean Puissant et Hubert Dewez alias Jean Neuville. Il a débouché en 1996 sur la publication (Éditions Vie Ouvrière) d’un volume de trois mille notices de militant-e-s pour les lettres A et B. Mais ce projet est interrompu en 1998, notamment en raison du décès de Jean Neuville. En 2011, quelques membres de la première équipe – avec le soutien du Centre d’animation et de recherche en histoire ouvrière et populaire (CARHOP) – relancent le projet à partir des nombreux dossiers constitués entre autres par Jean Neuville. Renée Dresse, historienne au CARHOP, en devient l’administratrice. L’objectif poursuivi est désormais double : intégrer des notices belges dans une rubrique Belgique, créée à cet effet sur le site internet du Maitron et réaliser un dictionnaire imprimé, à paraître en 2022, comprenant 500 notices de personnalités du mouvement ouvrier (notices de A-Z). Une présentation (datant de 2017) détaillée du projet du dictionnaire biographique du mouvement ouvrier en Belgique est disponible à l’adresse suivante : https://www.contemporanea.be/nl/article/2017-1-geschiedenis-online-dbmob .

Depuis la fin 2015, le financement obtenu par le Fonds national de la recherche scientifique (FNRS) pour la constitution, par le biais du Centre d’Histoire et de Sociologie des Gauches de l’Université libre de Bruxelles (CHSG, ULB) , d’un groupe de contact intitulé « Sociobiographie des militant-e-s du mouvement ouvrier en Belgique » , dont la présidence est assurée par Eric Geerkens de l’Université de Liège et le secrétariat par Francine Bolle de l’Université libre de Bruxelles.

Liste des dernières notices mises en ligne (depuis l’été 2020) :

  • Actualité du DBMOB : hommage (par Elie Teicher, ULiège) à Cécile Draps, avocate et militante communiste, décédée le 8 décembre dernier. Ses engagements ont été multiples : défense des militants de la Guerre d’Algérie, luttes sociales en Belgique (e.a. grève des femmes de la FN-Herstal), etc. Un parcours à découvrir…
  • Henri De Man (par Jan Willem Stutje, auteur de l’ouvrage (non traduit en français) Hendrik de Man. Een man met een plan. Polis, Kalmthout, 2018. 230 p.) : Universitaire, théoricien socialiste, sénateur coopté, ministre, président du Parti ouvrier belge (POB), conseiller du roi Léopold III, inspirateur de l’Union des travailleurs manuels et intellectuels (UTMI) en 1940.
  • Le 7 mai 2021, Maurice De Backer nous a quittés. Marie-Thérèse Coenen, avec la contribution de Jean Neuville (†), nous retrace le parcours de ce militant qui a fondamentalement marqué l’histoire du MOC, et particulièrement des Equipes populaires et du CARHOP:
  • Ernest Mandel (par Jan-Willem Stutje, historien, Institut d’Histoire Sociale d’Amsterdam, auteur d’une biographie magistrale d’Ernest Mandel initialement parue en néerlandais (Houtekiet/ Atlas, Anvers/Amsterdam), une traduction française est en cours (éd. Syllepse)… plus d’infos à venir) :  Économiste marxiste de renommée internationale, dirigeant de la Quatrième Internationale, son théoricien le plus important depuis la mort de Léon Trotsky.
  • August Vermeylen (par Hans Vandevoorde, Professeur de littérature néerlandaise à la VUB – traduction de Catherine Gobert, docteur en lettres et traductrice) : Écrivain flamand, historien de l’art, professeur d’université, anarchiste puis socialiste, père du militant communiste Pierre/Piet Vermeylen).
  • Marcel Denecker (par Els Witte) : Enseignant puis rédacteur en chef de Links, intellectuel socialiste flamand.
  • Frans Masereel (par Rik Hemmerijckx) : Artiste engagé, graveur, peintre, illustrateur, pacifiste, humaniste, libertaire, sympathisant du communisme et du mouvement ouvrier.
  • Suzy Rosendor ( par Paul-Emmanuel Babin) : Résistante belge à la guerre d’Algérie, membre du Parti communiste belge puis du Parti communiste de Belgique marxiste-léniniste et responsable du Livre international puis libraire de « Joli Mai ».
  • André Renard (Par Rik Hemmerijckx) : Ouvrier métallurgiste, syndicaliste socialiste, résistant, fondateur du Mouvement syndical unifié (MSU), cofondateur et secrétaire général adjoint de la FGTB, président de la régionale FGTB de Liège-Huy-Waremme, président de la Fédération liégeoise des mutualités socialistes syndicales (FMSS), collaborateur du Prolétaire, directeur du quotidien La Wallonie, cofondateur de l’hebdomadaire La Gauche, fondateur et directeur de Combat, fondateur du Mouvement populaire wallon (MPW).
  • Hippolyte Vanderrydt (par Martin Georges) : Ingénieur civil aux Chemins de fer de l’État, enseignant de l’Université libre de Bruxelles et de l’Université Nouvelle, militant socialiste, premier traducteur en langue française du livre II (1900) et III (1901-1902) du Capital de Karl Marx, corédacteur de la Charte de Quaregnon, collaborateur des journaux, Le Peuple et L’Avenir social, sous le pseudonyme de « LUX », enseignant à la Centrale d’éducation ouvrière et à l’École ouvrière supérieure.
  • Achille Van Acker (par Rik Hemmerijkx) : Ouvrier puis permanent syndical, socialiste, député de l’arrondissement de Bruges, conseiller communal de Bruges, ministre, Premier ministre, ministre d’état, président de la Chambre des eeprésentants, éditeur, rédacteur dans la presse socialiste, franc-maçon.
  • Fabrizio Epis (par Marie-Thérèse Coenen) : Ouvrier puis permanent de la Fédération jociste du Centre (pr. Hainaut), puis permanent à la JOC nationale, à la JOC européenne, membre de l’Équipe internationale de la JOCI pour l’Europe, permanent interprofessionnel de la Fédération CSC Brabant wallon et permanent syndical de la CNE de l’Unité opérationnelle de Bruxelles-Brabant wallon, en charge entre autres du secteur non marchand, secrétaire régional de la CNE, président du CIRÉ asbl.
  • Wojciech – Sarzyna GRAMATYKA (par José Gotovitch) : Mécanicien, émigré en Belgique, membre des Brigades internationales en Espagne, Partisan armé, fonctionnaire polonais.
  • Henri Fuss (par Jean Puissant – Jean-Paul Mahoux, avec le concours de Joeri Puissant) : Typographe, anarchiste, publiciste, docteur en droit, directeur au Bureau international du travail à Genève, commissaire royal au problème du chômage en Belgique, directeur puis secrétaire général du Ministère du Travail et de la Prévoyance sociale, rédacteur du Pacte social (1944), militant socialiste.