Commander les livres et DVD publiés par l'Institut Marcel Liebman

Vous pouvez commander ci-dessous les livres publiés sous l'égide de l'Institut Marcel Liebman, ainsi que le DVD "Faut-il pénaliser les négationnismes" ?

Les prix indiqués comprennent les frais d'expédition, qui vous sont offerts.

Le paiement de votre commande se fait via le système PAYPAL :

  • soit au moyen de votre compte PAYPAL si vous en possédez un;
  • soit au moyen de votre carte VISA ou MASTER CARD, si vous n'avez pas de compte PAYPAL

Dans les deux cas, la transaction, qui n'entraîne aucun frais, se fait entièrement via le site ultra-sécurisé de PAYPAL.
Si vous souhaitez plus d'informations à propos du système PAYPAL, vous les trouverez ICI.


Figures de l'antisémitisme

Textes de Marcel Liebman choisis et présentés par Jean Vogel

Le livre comprend l’ensemble des textes consacrés par Marcel Liebman aux différentes formes de l’antisémitisme, ainsi que leurs manifestations dans l’histoire et dans la société contemporaine. Sont abordées successivement les relations entre l’antisémitisme et le fascisme, la catholicisme, le communisme et le sionisme. Marcel Liebman avait notamment prédit que la poursuite de la politique israélienne à l’égard des Palestiniens finirait par alimenter de nouveaux développements de l’antisémitisme au niveau international. Dans son introduction, Jean Vogel confronte les enseignements de Liebman à la situation actuelle.

Editions ADEN - PRIX (frais d'envoi compris) : 20€


Entre histoire et politique : dix portraits

Textes de Marcel Liebman choisis et introduits par Jean Vogel

Pour Marcel Liebman, « le propre de l’historien est de dire ce qui a été, sans plus de respect pour les fétiches, les princes et les bonzes » et non de « sauvegarder les apparences de l’impartialité, prétendre à l’absolue sérénité et se soumettre aux exigences du conformisme académique ». Cette volonté de « faire œuvre de démystification » représente le fil rouge rassemblant ces portraits de dix personnalités politiques marquantes du XXe siècle : M. Begin, L. Blum, Ch. de Gaulle, J. Jaurès, N. Khrouchtchev, V. Lénine, Mao Tsé-toung, P.-H. Spaak, L. Trotsky et E. Vandervelde.

En écrivant ces esquisses biographiques, Marcel Liebman se confrontait à son tour à la difficile tâche de trouver un équilibre adéquat entre l’exigence de fixer son attention sur un individu et celle de restituer au social ce qui lui appartient.

Editions ADEN - PRIX (frais d'envoi compris) : 18€


Le dilemme israélien.
Un débat entre Juifs de gauche.

Lettres de Marcel Liebman et Ralph Miliband

Sélection, introduction et épilogue de Gilbert Achcar

Cette correspondance autour de la guerre dite des 6 jours en 1967 entre deux intellectuels marxistes restitue les tensions de la pensée de gauche sur la question israélo-palestinienne. Ralph Miliband et Marcel Liebman étaient tous deux nés à Bruxelles, d’origine juive et partageaient un même engagement socialiste. C’est toutefois à Londres qu’ils se lieront d’amitié : Marcel poursuivait ses études à la London School of Economics où enseignait Ralph. Leur controverse sur le conflit israélo-palestinien sera sans doute l’épreuve la plus difficile que traversera leur complicité intellectuelle. Marcel Liebman est assurément le plus intransigeant des deux à l’égard d’Israël. Leur échange de vues, aussi réfléchies que passionnées, à propos du conflit et des formules « d’Etat Juif d’Israël », « d’Etat démocratique et laïque de Palestine » ou « d’Etat binational », débouchera finalement sur un accord en faveur de la coexistence de « deux Etats ». Les arguments échangés par les deux amis n’ont pas fini de diviser la gauche. En remontant aux racines de la controverse, cette correspondance éclaire ses enjeux.

Editions Page deux - Fondation Marcel Liebman Collection "Cahiers libres" -
PRIX (frais d'envoi compris) : 10€


DVD : Faut-il pénaliser les négationnismes ?

Le 19 décembre 2006, l'Institut Marcel Liebman, la revue Politique et l'Union des Progressistes Juifs de Belgique organisaient un débat contradictoire sur la question de la prohibition légale des négationnismes. Olivier Corten, Edouard Delruelle, Ahmed Insel, Pieter Lagrou et François Roelants du Vivier allaient échanger des arguments sur les principales questions soulevées : La lutte pour la préservation de la mémoire des génocides du passé entraîne-t-elle la nécessité de pénaliser la négation de ces génocides ? Peut-on traiter différemment les génocides subis par les Juifs d’une part et les Arméniens et les Tutsis d’autre part ? Est-il légitime de « judiciariser le passé » en créant le délit de négationnisme ? La pénalisation de la négation des génocides constitue-t-elle un élément indispensable dans une stratégie de prévention de futurs génocides ? Ou, au contraire, ne présente-t-elle pas un risque majeur en ouvrant la voie à l’instrumentalisation politique des « vérités historiques » ?

Fondation Marcel Liebman - PRIX (frais d'envoi compris) : 9€


 
© 2010 Institut Marcel Liebman
FRANCOWEB a réalisé cette page pour l'Institut Marcel Liebman